samedi 3 janvier 2009

P comme Palombe (Pigeon ramier)

Surprise ! Il y a quelques jours un gros Colombidé est venu atterrir au pied d’un des Cèdres, pas très loin de la maison... mais trop loin quand même pour me permettre de prendre une bonne photo. Son atterrissage précipité, sa grosseur inhabituelle quand on la compare à celle de “mes” Tourterelles, la tache blanche qui a brillé dans un rayon de soleil, m’ont tiré l’oeil.

Vite, les jumelles... -> c’est un Pigeon ramier, alias la célèbre Palombe de Gascogne !

Il devait avoir faim car il a picoré comme un fou, ne s’occupant ni du quart, ni du reste... et puis s’en est allé, sans caracouler, jabotter ou roucouler, mais dans un grand frou-frou d’ailes.

Curieux qu’il ait été seul ! Je pensais que les Palombes se déplaçaient en bande en cette période... Le reste de la troupe aurait-elle été exterminée par nos vaillants nemrods - amoureux - de - la - nature - mais - morte ???
J’espère que non.

Columba palumbus

Comme beaucoup d’oiseaux, le Pigeon ramier aime se baigner. L’un d’entre eux a été observé au Bois de Vincennes:

“Il est descendu avec précaution de la berge dans cette mare où à cet endroit il a pied, et bat des ailes vigoureusement pour mouiller l’intégralité de son plumage. Après 2 ou 3 minutes de ce traitement, il remonte tranquillement sur l’herbe et entreprend de remettre un peu d’ordre dans sa voilure avant de décoller et d’aller finir sa toilette, en sécurité, sur une branche haute.”


Bizarre, quand même, mais les arbres des villes sont devenus, pour les Pigeons ramiers, (comme pour bien d’autres espèces), un havre de paix. Ils n’y sont pas chassés et y trouvent même un supplément de pitance dans les reliefs de nourriture abandonnés par les humains.


Mais heureusement, les Palombes se rencontrent encore dans les espaces “sauvages” et en particulier dans les sites Natura 2000 des Pyrénées Atlantiques (col de Lizarrieta, vallée de la Nive des Aldudes, mais aussi dans la Haute Soule avec le col mythique d’Organbidexka, au barrage d’Artix, dans la Saligue du Gave de Pau... - des noms qui font rêver - ....)

Citations

"Quand on voit ce que les pigeons ont fait sur ce banc, il faut remercier Dieu de n'avoir pas donné d'ailes aux vaches."

Régis Hauser


"Alliance au doigt : on est un pigeon bagué".

André Birabeau


"Vois comme Dieu fait bien les choses quelquefois ! Le pigeon n'est fameux qu'au temps des petits pois."

Raoul Ponchon


"La télé, c'est tellement con que même les pigeons ne se posent plus sur les antennes"
Jean-Marie Gourio


"Si vous êtes à une table de poker et que vous n'arrivez pas à savoir lequel de vos adversaires va être le pigeon de la soirée, c'est qu'il y a de bonnes chances que ce soit vous"

Paul Newman


"Un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin, d'accord... mais ça vole".

Michel Audiard


Poème


Pigeon ou Colombe

Voici la question partout à la ronde

Quelle manière de survoler le monde ?

Est-ce que je suis pigeon ou colombe ?

Suis-je pacifiste ou lâcheur de bombes ?


Quand on aura entamé le grand voyage

Que restera-t-il après notre passage

Des merveilles et des beaux rêves chaque soir ?

A perte de vue champs de ruines de désespoir


Pour les génération à venir quel message ?

Laisser régner la haine ou lui faire barrage ?

Nos voix préfèrent-elles menacer ou chanter ?

Nos coeurs resteront-ils jeunes pour voler
?

Lorsque nous ouvrirons nos ailes

Sera ce pour aller chercher le soleil

Rechercher la paix, l'amour et l'amitié

Témoigner de la vérité pour la liberté
?

Voici la question partout à la ronde

Quelle manière de survoler le monde
?
Est-ce que je suis pigeon ou colombe ?

Suis-je pacifiste ou lâcheur de bombes ?


Théa

Le Pigeon Ramier et Monsieur de Buffon


(Monsieur de Buffon, toujours soucieux de la sexualité des Oiseaux, nous entretient cette fois-ci des problèmes de reproduction que les Colombidés doivent résoudre lorsqu’ils sont en volière).

“Le biset, le ramier et la tourterelle ne se mêlent pas dans les bois, parce que chacun y trouve la femelle qui lui convient le mieux, c’est-à-dire, celle de son espèce propre ; mais il est possible qu’étant privés de leur liberté et de leur femelle, ils s’unissent avec celles qu’on leur présentent ; et comme ces trois espèces sont fort voisines, les individus qui résultent de leur mélange, doivent se trouver féconds et produire par conséquent des races ou variétés constantes ; ce ne seront pas des mulets stériles, comme ceux qui proviennent de l’ânesse et du cheval, mais des métis féconds, comme ceux que produit le bouc avec la brebis..

Les ramiers arrivent dans nos provinces au printemps, un peu plus tôt que les bisets, et partent en automne un peu plus tard ; c’est au mois d’août qu’on trouve en France les ramereaux en plus grande quantité, et il paroît qu’ils viennent d’une seconde ponte qui se fait sur la fin de l’été...

Comme il y a constance et fidélité dans l’union du mâle et de la femelle, cela suppose que le
sentiment d’amour et le soin des petits dure toute l’année. Or la femelle pond quatorze jours après les approches du mâle, elle ne couve que pendant quatorze autres jours, et il ne faut qu’autant de temps pour que les petits puissent voler et se pourvoir d’eux-mêmes: ainsi il y a toute apparence qu’ils produisent plutôt deux fois qu’une par an ; la première, comme je l’ai dit, au commencement du printemps ; et la seconde, au solstice d’été, comme l’ont remarqué les Anciens : il est très-certain que cela est ainsi dans tous les climats chauds et tempérés, et très-probable qu’il en est à peu près de même dans les pays froids “ ...

Dico

PIGEON: Oiseau granivore au bec court et droit, aux ailes courtes et au vol rapide, de moeurs sociales et parfois migratrices, représenté en Europe par le pigeon biset, le pigeon ramier (ou palombe) et le pigeon colombin.

6 commentaires:

jenofa a dit…

Peut-être un appelant qui a réussi à s'échapper? Non?

Kolova a dit…

C'est possible mais je n'y connais rien en chasse...
si c'est un appelant, tant mieux.. un esclave de moins ! :o)

jenofa a dit…

Oui, mais qui risque de se faire flinguer assez vite.
La liberté à son prix, comme disait la chèvre de Monsieur Seguin.

Kolova a dit…

Arrête!!!
C'est pas positif !!!

La petite Chèvre de Monsieur Seguin... J'azi rarement autant pleuré en écoutant une histoire... Mais, sais-tu, quelque part, elle m'a appris que la liberté était un bien précieux et donc qui avait son prix.

jenofa a dit…

C'est bien ce que je disais.
Et d'ailleurs, je pense que c'est pour cela que je n'ai jamais pleuré en la lisant ou en l'entendant. Je passais pour un coeur de pierre.
Par contre, Maître Cornille m'arrachait des tombereaux de larmes.
D'ailleurs, tiens, rien que de penser à lui-----

Kolova a dit…

Bon alors, si tu continues avec ces histoires tristes...

J'ai pleuré ET pour la petite Chèvre, ET pour Maître Cornille...

C'est pour ça que je suis une vraie écolo, moi
!!!
:o)