samedi 21 juillet 2018

Loi d'orientation sur la mobilité propre, c'est parti!

Pour accompagner les collectivités, la loi d’orientation sur les mobilités développe une série d’outils couvrant l’ensemble des moyens de transports et permettant d’accompagner la révolution des mobilités du quotidien. Parmi ces mesures, on note en particulier :


  • le lancement d’un 4ème appel à projets pour financer les transports en commun en site propre ;
  • la présentation à la rentrée d’un plan vélo ambitieux visant à tripler sa part dans nos déplacements, de 2,7 % aujourd’hui à 9 % en 2024 et ainsi faire du vélo un mode de transport à part entière comme chez de nombreux voisins européens ;
  • une série de mesures permettant de développer le covoiturage, comme les voies réservées dont des expérimentations sont déjà en cours ;
  • le développement du co-transportage de colis en créant un cadre adapté ;
  • le soutien au verdissement de toutes les modes de transport de voyageurs et de marchandise avec par exemple la prolongation du suramortissement pour l’acquisition de poids lourds propres jusqu’en 2021, et qui sera entendu à toutes les technologies à faibles émissions et renforcé pour les petits poids lourds. L’effort spécifique sur le GNV et le bioGNV sera accru (avitaillement, production de bioGNV… ;
  • le soutien à l’accélération du déploiement de bornes de recharge électriques : augmentation de la prise en charge financière du raccordement des bornes de recharge au sein du budget des réseaux de distribution ; simplification du « droit à la prise » pour les personnes physiques ou morales utilisant un parking intérieur ou extérieur dans les copropriétés ; lors d'une construction neuve ou lors de rénovations importantes, obligation de pré-équiper les parkings pour faciliter l'installation de bornes de recharge ; installation de bornes de recharge électrique sur les autoroutes et les routes nationales, en sécurisant la contractualisation entre les gestionnaires d’infrastructures et les opérateurs de bornes de recharge…
  • une réforme des avantages en nature au travail pour inciter les entreprises à valoriser les mobilités propres : facilitation du remboursement par les entreprises d’une part des dépenses de mobilité de leurs salariés à vélo et en covoiturage, exonérations de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu pour la recharge électrique mise à disposition par les employeurs à leurs salariés.


Aucun commentaire: