dimanche 4 juin 2017

Supernova: et que savez-vous de la fin d'une étoile ?

Ce n’est généralement pas un évènement paisible : l’étoile s’épuise progressivement, jusqu’à s’effondrer sur elle-même. Puis, suivant sa masse et sa constitution, elle peut exploser dans un tout dernier chant du cygne d’une puissance très difficile à imaginer. 

le ciel, c’est à la fois regarder dans le passé mais également regarder le cosmos à un instant précis. Il faut alors se rendre compte de la chance d’observer un phénomène transitoire dans le cosmos sur la si petite échelle de temps durant laquelle l’humanité est capable d’observer correctement les astres. Avant l’invention du télescope, on trouve dans les écrits la trace de cinq supernovas observées à l’œil nu.

Une supernova survient dans deux cas. 

Le premier concerne les naines blanches, une autre curiosité de notre ciel, qui, à la suite d’une accrétion de matière extérieure à l’astre, explose dans une réaction en chaine thermonucléaire. 

Dans le second cas , une étoile super massive va générer de la matière de plus en plus complexe jusqu’à produire du fer. Dès lors, les propriétés thermonucléaires du fer entraîne un effondrement de l’étoile sur elle-même, jusqu’à la quasi suppression du vide qui constitue la matière. Et en s’effondrant sur le cœur d’acier, le reste de la matière rebondit à un quart de la vitesse de la lumière et se propage dans les différentes couches de l’étoile.

Peut-on observer les prémices de cet événement cataclysmique ?

Des scientifiques ont pu détecter la matière autour de la supernova juste avant l’explosion. Une analyse plutôt complexe a permis de montrer que l’explosion a été précédée d’une période d’instabilité qui aurait duré environ un an. Durant cette période, l’étoile expulse de la matière et forme ainsi une coquille de gaz, elle aussi observée grâce au télescope.

Etonnant non ?

animation: wikipedia


Aucun commentaire: