mardi 27 juin 2017

Les gènes zombies toujours actifs après la mort !

Quand le cœur et le cerveau cessent de fonctionner, que la respiration et le système circulatoire s'arrêtent, l'individu est déclaré comme mort. Mais si le corps ne fonctionne plus, cela ne signifie pas forcément que toute vie s'est arrêtée... 

Des chercheurs américains voulaient savoir si les gènes réduisaient progressivement leur activité après le décès, s'ils s'arrêtaient soudainement ou si certains étaient activés.

Ils ont étudié une période de deux jours chez les rongeurs et de quatre jours chez les poissons-zèbres. Résultat : les gènes ne s'éteignaient pas tous progressivement après la mort ; à l'inverse, des centaines de gènes voyaient leur activité s'accélérer ! La plupart augmentaient leur activité dans les premières 24 heures mais certains gènes du poisson étaient toujours actifs au bout de quatre jours.

Beaucoup de ces gènes étaient bénéfiques dans l'urgence : ils stimulaient l'inflammation, le système immunitaire ou luttaient contre le stress. Mais d'autres étaient plus surprenants : certains gènes servaient à la construction de l'embryon et ne s'exprimaient plus à la naissance, pour finalement ne se réveiller qu'après la mort ! Les cellules de l'organisme, juste après la mort, seraient donc dans une situation proche de celles d'un embryon qui se développe rapidement. Ces tentatives désespérées pour réanimer un corps mort se rapprochent donc de la construction d'un nouvel organisme, même si le travail effectué par ces gènes ne pouvait pas ramener l'organisme à la vie.

étonnant, non ?

source: FuturaScience
illustration: wikipedia