dimanche 29 janvier 2017

Le Merle noir: (en)chanteur des villes et des campagnes ...

Assurément l’un des meilleurs chanteurs de nos parcs et jardins. Jusqu’au cœur de nos villes, le chant flûté et mélodieux des merles noirs emplit l’air. Même en hiver, il profite des journées les plus douces pour se faire entendre, dès le lever du jour !

Cette espèce a montré une réelle aptitude à coloniser les milieux urbains. 

Alors qu’il était forestier à l’origine, le merle noir est observé dans les villes à partir de 1830. Avec ce changement de comportement, il est devenu l’un des oiseaux les plus communs en France métropolitaine, fréquentant des milieux très divers.

Ce dont il a besoin ? Arbres et arbustes pour nicher, mais aussi fraicheur et humidité pour accéder à sa nourriture préférée - lombrics, escargots et larves d’insectes - qu’il recherche à terre. 

En automne et en hiver, il privilégie les baies et les fruits. Pour faire son bonheur hivernal, pensez à disposer des pommes abîmées sur le sol !

En image : dans un parc parisien enneigé, un merle noir Turdus merula. Le mâle est reconnaissable à son plumage noir et à la couleur jaune-orange du bec et du tour des yeux.


Aucun commentaire: