jeudi 8 décembre 2016

Madagascar; Be tsara, l'huile essentielle qui fait la nique aux multinationales (video)

L’histoire de Be Tsara commence en 2009 quand Tahina Spiral, jeune franco-malgache, décide de s’installer sur la terre de ses ancêtres, à Madagascar. Là, près de la ville de Fianarantsoa, il se lance dans la culture du ravintsara, une plante locale dont l’huile est appréciée depuis toujours pour ses vertus médicinales (« un véritable fleuron de l’aromathérapie »).

Seulement voilà, tout ne se passe pas comme prévu. Tahina, qui vend ses premières récoltes d’huile à des intermédiaires, s’aperçoit que les multinationales maitrisant le marché n’ont aucune considération pour les travailleurs malgaches. Nous sommes en 2011, il décide alors de passer un coup de fil à l’un de ses amis resté en France…

Cet ami, c’est Tristan Imbert. Désormais, lui et lui seul s’occupera de conditionner et de distribuer l’huile de ravintsara en France. Finis les intermédiaires. Avec ce circuit court, Tahina et son nouvel associé peuvent développer leur production comme ils l’entendent : dans le respect des traditions malgaches, de l’environnement local et des hommes qui les accompagnent au quotidien.

Par exemple, si un ouvrier veut travailler pour la marque Betsara, il doit au préalable scolariser ses enfants. En échange, l’entreprise s’engage à l’aider financièrement. Ainsi Tahina et Tristan contribuent à l’avenir d’un pays plein de ressources mais miné par le sous-développement…

En fait, leur aventure entrepreneuriale est bien plus qu’un simple business, c’est une ambition solidaire, équitable et responsable visant à distribuer une huile essentielle irréprochable, tant sur le plan qualitatif qu’humain et environnemental.

article de positivr