lundi 26 décembre 2016

Le verre: de la fonte du sable à ... l'impression en 3D ! (Video)

Le composant de base de la fabrication du verre est le sable ou, plus précisément, la silice (SiO2) qu'il contient.

Fonte du sable (silice)

L'ennui, c'est que la silice a la fâcheuse tendance à ne fondre qu'à des températures très élevées, supérieures à 1.700 °C. Alors, pour faciliter le processus, on lui ajoute des fondants comme la soude, la potasse ou la chaux. On ajoute également de l'eau et des débris de verre recyclé que l'on nomme « calcin ». Le tout dans des proportions très précises.
C'est à ce stade également qu'on insère quelques additifs qui sont fonction de l'usage qui sera fait du verre :
de l'oxyde de magnésium, par exemple, pour rendre le verre plus résistant ;
de l'oxyde de fer pour donner au verre une teinte verdâtre.
Le mélange est ensuite passé au four et porté à une température de quelque 1.500 °C. C'est la température à laquelle le mélange sableux se transforme en verre liquide.

Mise en forme du verre (transformation à chaud)

Une fois fondu, et avant son refroidissement, le verre peut être mis en forme selon différentes techniques. Il peut, par exemple, être soufflé, coulé dans un moule ou encore flotté sur un bain d'étain.

Trempe du verre

Pour améliorer encore la résistance du verre, on peut procéder à sa trempe. Dans ce cas, après avoir été chauffé à quelque 600 °C, le verre est rapidement refroidi sous l'effet d'un ventilateur à haute pression.

Recyclage du verre

Le verre est l'un des matériaux les plus facilement recyclable. En effet, le verre recyclé fond à des températures bien plus basses que la silice et l'ajout de fondants devient superflu. Cependant, la production à partir de verre recyclé nécessite au moins 20 % de matière première nouvelle. En 2013, le taux de recyclage du verre en France atteignait les 74 %.

et maintenant, l'impression en 3 D !



source: FuturaScience 

Aucun commentaire: