jeudi 13 octobre 2016

Le gulf Stream ralentit ... qu'allons-nous devenir en Europe ?

Et si le Gulf Strem ralentissait, voire s'arrêtait ? Ferait-il plus froid ou plus chaud en Europe ? Depuis plus de 40 ans, les climatologues planchent sur une question rendue brûlante par l'actualité du réchauffement climatique.

Première constatation des climatologues : le grand courant océanique chaud qui met plus de mille ans à traverser la planète, ralentit bel et bien depuis 2004. Même si le phénomène est très progressif, "il est conforme aux prédictions", précisent-ils.

Le Gulf Stream, le grand tapis roulant océanique qui prend sa source entre la Floride et les Bahamas, traverse l'océan Pacifique et se dilue dans l'océan Atlantique vers la longitude du Groenland après avoir longé les côtes européennes, permet à l'Europe de l'ouest de jouir d'un climat tempéré jusqu'à des latitudes élevées. C'est grâce à lui que les hivers parisiens sont beaucoup moins froids que ceux du Canada. C'est aussi grâce à lui que l'on peut se baigner l'été sur la côte océane française : il réchauffe agréablement les eaux littorales des plages, de la Bretagne au  Sud-Ouest, sensiblement plus froides plus au Sud, au Portugal. Connu des scientifiques, son ralentissement n'est pas un phénomène nouveau dans l'histoire de la planète.

Depuis les années 1970, les climatologues ont découvert que ses arrêts, liés aux grands changements climatiques qui ont affecté la planète, ont plongé à plusieurs reprises dans les temps géologiques, l’hémisphère nord dans un climat arctique. Personne ne se souvient de la dernière fois et c'est bien normal : c'était il y a 8 000 ans de ça. Beaucoup de scientifiques pensent que le réchauffement climatique en cours, dû aux activités humaines, conduira à la longue à un ralentissement, voire un arrêt du système des courants océaniques terrestres, appelé "circulation thermocline".

Quant aux conséquences de ce ralentissement, ces travaux tendent à prouver qu'au lieu de causer un refroidissement du continent européen, il pourrait contribuer à un réchauffement plus progressif du continent européen, par rapport à d'autres régions du globe, mais pas à le refroidir. Bref, le réchauffement climatique créerait du réchauffement (!).

article complet sur le blog de Cathy Lafon
carte: wikipedia

Aucun commentaire: