samedi 29 octobre 2016

Le corail qui aime le froid norvégien

Contrairement à ses homologues tropicaux, le corail Lophelia pertusa aime les eaux froides, entre 4 à 13° C. 

On l’observe de 40 à 3 600 m de profondeur dans la plupart des océans, mais il est plus particulièrement présent en Atlantique nord-est. 

Les récifs buissonnants formés par cette espèce sont constitués de colonies de polypes, qui produisent un squelette d’aragonite, le plus souvent blanc. Pour se nourrir, chaque polype capture avec ses tentacules les nutriments transportés par les courants marins. 

Découvert en 2002, le plus grand récif connu de Lophelia pertusa se situe au large de la Norvège à environ 350 m de profondeur : il est long de 35 km pour une largeur de 3 km ! Avec une croissance lente, estimée entre 4 et 25 mm par an, les chercheurs pensent qu'il est âgé de 8 500 ans. 

Servant de refuge, nurserie, zone de ponte et de nourrissage, ces récifs sont à la base de riches écosystèmes : en Atlantique, plus de 1 300 espèces marines sont associées à ces formations. Ces récifs sont menacés par certaines activités humaines, en particulier le chalutage profond.

En image : une colonie ramifiée de Lophelia pertusa à 450 m de profondeur.

source: Ministère Ecolo 

Aucun commentaire: