vendredi 7 octobre 2016

Biodiversité vs stress environemental

En écologie, on sait qu’un environnement stressé influence la biodiversité, laquelle peut à son tour avoir un impact sur l’écosystème. 

Des chercheurs se sont intéressé à l’impact d’un environnement stressé sur un écosystème et les espèces qui le composent. Ce "stress environnemental" peut être de différentes natures : sécheresse ou salinisation des eaux par exemple. Dans le cas présent, le stress a été induit par l’ajout d’un herbicide dans un milieu aquatique.

L’étude a été réalisée sur des communautés de phytoplancton, des algues vivant en suspension dans l’eau. L’équipe a cultivé dix espèces différentes en laboratoire, en composant plusieurs communautés en combinant entre-elles les dix espèces,  formant ainsi des microcosmes avec une grande biodiversité.

Dans les microcosmes sains, les chercheurs ont noté que l’augmentation du nombre d’espèces a un effet négatif sur le fonctionnement de l’écosystème. "Plus on ajoutait d’espèces différentes au microcosme, plus elles entraient en compétition. Ce qui a eu pour conséquence d’affaiblir l’écosystème".

A contrario, l’équipe a observé dans les systèmes pollués un effet positif de la diversité des espèces ce qui s’explique facilement : plus on a d’espèces, plus on a de chances d’avoir une espèce tolérante à la pollution.

Ces résultats confirment pour la première fois une des grandes hypothèses de l’écologie théorique. À savoir que le rapport de force entre les espèces change lorsqu’un changement dans l’environnement stresse l’écosystème. "Si vous êtes une espèce en compétition avec votre voisin, et qu’un changement environnemental l’impacte et pas vous, le rapport compétitif changera, votre voisin étant plus faible dans ce nouvel environnement".

source: Dailyscience
photo: wikipedia

Aucun commentaire: