dimanche 25 septembre 2016

Tout est noir pour la Mer Noire

Mauvaise nouvelle pour les poissons de la mer Noire. En 60 ans, la "zone habitable" de cette mer a diminué de quelque 40%. Ce sont des chercheurs de l’Université de Liège, en collaboration avec des collègues allemands et américains, qui en font le constat.

La zone habitable en question est la couche superficielle des eaux de cette mer où on retrouve suffisamment d’oxygène pour que la vie puisse s’y développer.
Il y a 60 ans, cette "colonne d’eau" propice à la vie plongeait de la surface jusqu’à 140 mètres de profondeur. Au-delà, l’eau devient plus salée et est totalement dépourvue d’oxygène. Nous avons constaté que cette zone habitable est passée de 140 mètres à 90. Ce qui pourrait entraîner d’importantes conséquences écologiques et économiques dans la région. Une désoxygénation de l’océan qui a tendance à se généraliser.

La désoxygénation des océans est à ce point préoccupante que l’UNESCO a mis sur pied un réseau mondial de surveillance et d’étude de ce phénomène. Baptisé "GO2NE", il regroupe une vingtaine d’experts et est chargé de collecter et de diffuser une information de qualité à ce sujet, notamment à destination d’un large public que l’agence des Nations Unies entend bien sensibiliser au problème.
Pourquoi ? Parce qu’un océan privé de son oxygène est un océan en train de mourir. Moins d’oxygène, cela signifie moins de production alimentaire, moins de biodiversité.

Mais d’où vient cette désoxygénation mondiale des océans ? De multiples processus sont en cause dont le réchauffement global. Il a clairement un impact sur la solubilité de l’oxygène dans l’eau. Au plus une eau est chaude, au moins elle peut contenir d’oxygène.

carte: wikipedia 

Aucun commentaire: