mardi 6 septembre 2016

Le liga dérivant au large des côtes basques: qu'est-ce ?

Visqueux, urticant et colmatant les filets. Les pêcheurs ne manquent pas d’adjectifs pour décrire le liga, nom local qui caractérise un amas muqueux pouvant atteindre un mètre de diamètre et dérivant au large des côtes basques. 

De son nom scientifique « mucilage marin », le liga, nom local, se forme dans des conditions climatiques et aquatiques particulières. 

L’ingrédient principal est généré par le plancton qui secrète du mucus en situation de stress. Pour se nourrir, il a en effet besoin d’un rapport azote et phosphate bien particulier. 

Or, depuis plusieurs années, ce dernier se modifie. Les chercheurs ne savent pas encore à quoi est dûe l’augmentation de l’azote dans les océans, mais ce qui est certain c’est que le plancton stoppe sa croissance à cause de cette perturbation. 

Stressé, il génère le mucus qui piège alors des micro-organismes : phytoplanctons, zooplanctons, virus, bactéries, vase, sels minéraux et micro-méduses se retrouvent coincés. 

Il suffit alors d’une période de beau temps et d’une mer calme pour que les eaux se stratifient : eau chaude en surface, eau froide en dessous. Conditions idéales pour que les agrégats muqueux s’accumulent et forment ce qu’on appelle un nuage pélagique de plusieurs mètres de diamètre qui affectionne particulièrement les zones où se mélangent eau douce et eau salée. Ce véritable petit écosystème mène sa propre existence et peut vivre longtemps. Il sera détruit au premier orage ou à la première tempête.

source: JNE