jeudi 22 septembre 2016

Kaza, la plus grande zone de protection animale au monde ?

Étalée sur 5 pays, et de la taille de la France, Kavano Zambezi, dit "KAZA", est en passe de devenir la plus grande zone de protection de la vie animale au monde. KAZA traverse les frontières de la Namibie, du Zimbabwe, de la Zambie, du Botswana et de l’Angola et, englobant pas moins de 36 parcs et réserves, recouvre 520 000 kilomètres carrés au centre desquels se trouvent les fameuses chutes Victoria.

La zone de protection, créée en 2011, est reconnue pour sa faune extraordinaire, elle abrite de nombreuses espèces (197 espèces de mammifères et 601 d’oiseaux), certaines en voie d’extinction. 

KAZA est notamment célèbre pour ses 250 000 éléphants, soit la plus importante population d’éléphants contiguë d’Afrique. 

Parmi les animaux exceptionnels, notons aussi la présence de quelques rhinocéros blancs dans la région du delta d’Okavango. 

KAZA se vante aussi de la présence d’un animal moins connu du grand public : le chien sauvage (Lycaon pictus). Représentant l’un des trois bastions restant au monde de chiens sauvages, KAZA abrite un quart des 6 600 individus restants. Les lycaons ont souffert de la fragmentation de leur habitat et de leurs interactions avec les humains, on ne les trouve aujourd’hui que sur 9,4 % de leur territoire originel. 
Avec des meutes de basse densité (généralement une dizaine d’individus) qui occupent de larges zones, jusque 3 000 km2, les lycaons peuvent être très vulnérables. Aussi KAZA a décidé de faire du chien sauvage l’un des emblèmes de la zone avec un premier plan de protection s’étalant de 2014 à 2019, permettant par la même occasion un regain d’intérêt scientifique et public. 
Bien que peu connu, leur caractère unique, charismatique et familial (toute la meute s’occupe des petits, qui mangent en premier) fait d’eux une espèce appréciée par le public et permet de souligner l’importance de leur protection, mais aussi de la biodiversité et de l’environnement qui leur est nécessaire. 

Pour les gestionnaires de cette zone de protection, cette caractéristique est un atout pour plaider la cause des lycaons auprès des politiques et des populations locales, notamment pour une utilisation raisonnée de l’espace.

carte: wikipedia


Aucun commentaire: