mercredi 28 septembre 2016

de l'air pour de l'eau à travers l'art, et pourquoi pas ?

Conçue sous l'égide de l'artiste hollandais Ap Verheggen, SunGlacier DC01 est actuellement exposée dans un musée à La Haye. Son principe : condenser l'humidité contenue dans l'air pour la transformer en eau potable. Une invention destinée aux régions du monde qui manquent le plus d'eau.

Si elle n’attire pas forcément le regard du visiteur, il en va autrement quand elle se réveille. Toutes les vingt minutes, quand le soleil brille et une fois par heure quand le ciel est nuageux, elle éclabousse l'assistance d'un jet d'eau.  
Cette sculpture héberge dans son socle un petit boîtier métallique abritant un condenseur, qui fonctionne grâce à des panneaux solaires disposés autour d'elle. 

Au-delà de l'esthétique, sa fonction est de fournir une alternative à l’utilisation d’énergies fossiles pour la production d’eau potable à l'heure où, d'après l'OMS, 3,5 milliards d'humains ont encore un accès insuffisant à l'eau. Le tout grâce à un procédé qui utilise l'énergie solaire pour condenser l'humidité contenue dans l’air. Cette dernière gèle, puis dégèle lentement et passe à travers un filtre : le résultat est expulsé régulièrement de la sculpture. 

Le facteur le plus important pour faire fonctionner le dispositif est "la quantité d'eau dans l'air", car plus la température est élevée, plus l'air retient l'eau avant qu'il ne se mette à pleuvoir. En d'autres termes, plus il fait chaud, plus SunGlacier DC1 peut extraire de l'eau directement de l'air.

Pour le moment, SunGlacier DC01 produit uniquement une tasse d'eau à chaque cycle, mais l'artiste le voit surtout comme une source d'inspiration pour les chercheurs et scientifiques du monde entier. 

source: WE demain



Aucun commentaire: