samedi 17 septembre 2016

11 milliards d'humains pout très bientôt ? Pauvre planète !

C’est la nouvelle la plus importante du mois : les démographes révisent l’idée ancrée depuis une vingtaine d’années de stabilisation de la population mondiale. 

Une nouvelle étude vient d’être publiée, basée non pas sur des hypothèses d’experts mais sur la statistique bayésienne, qui combine toutes les informations disponibles pour générer de meilleures prévisions. 
Menée par l’Université de Washington (WU) et les Nations Unies (DESA), elle estime que le nombre de personnes sur la Terre est susceptible d’atteindre onze milliards d’ici à 2100, soit environ deux milliards de plus que les estimations précédentes, et peut-être davantage.
« On a souvent reproché à l’ONU de ne pas faire de statistiques complètes à partir de leurs données mais cette fois-ci, c’est précisément ce qu’ils ont fait »

C’est en Afrique que l’augmentation se fera le plus sentir, avec 80 % de probabilité que la population quadruple, passant d’environ 1 milliard aujourd’hui à entre 3,5 milliards et 5,1 milliards de personnes à la fin du siècle. La raison principale est que les taux de natalité en Afrique sub-saharienne n’ont pas baissé aussi vite que prévu, probablement parce que l’instruction, en particulier, l’instruction des femmes n’avance pas.

D’autres régions du monde devraient voir moins de changement. L’Asie, maintenant à 4,4 milliards, devrait culminer à environ 5 milliards de personnes en 2050, puis commencer à décliner. En Amérique du Nord, en Europe, en Amérique latine et dans les Caraïbes la population ne devrait pas dépasser le milliard .

article complet sur Reporterre

Aucun commentaire: