mardi 26 juillet 2016

Le sauve-qui-peut des tétards (video)

Chez la rainette aux yeux rouges (Agalychnis callidryas) qui vit en Amérique centrale, les œufs fraîchement fécondés peuvent être la proie des serpents arboricoles ou des guêpes. Ces batraciens ont néanmoins développé une parade pour échapper à leurs prédateurs : les futurs têtards, même âgés de 5 jours seulement, sont capables de s’échapper de leurs œufs lorsqu’ils se sentent menacés.

En fait, les proto-têtards disposent d’une glande située près de leur bouche. Lorsque ces derniers sentent les vibrations d’un prédateur, ils produisent ainsi une enzyme qui vient dissoudre littéralement la paroi de l’œuf afin d’ouvrir une porte de sortie.

Dans la nature, les œufs étant placés sous les feuilles des arbres, les futurs têtards tombent ainsi dans l’eau où ils peuvent espérer finir leur développement. 




Source: Cité des Sciences