mercredi 1 juin 2016

Paris chauffé en vert

En inaugurant en mars 2016 sa plateforme logistique de biomasse à Saint-Ouen, la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain contribue massivement au verdissement de la Ville de Paris. Désormais, le mix énergétique de CPCU est composé de plus de 50% d’énergies renouvelables et de récupération (41% de valorisation thermique des déchets issus de 3 centres parisiens du SYCTOM, 10% de biomasse, 2% de biocombustible, 1% de géothermie), de 30% de gaz et de 16% de charbon. La part du charbon a été divisée par deux par l’introduction de la biomasse et les efforts pour la réduire encore se poursuivent. Avec l’introduction de la biomasse qui signe la fin de l’utilisation du fioul lourd, CPCU évite la production de 300 000 tonnes de CO2 par an.

Le réseau de chaleur, long de 475 kilomètres et desservant 17 communes de la capitale (dont Paris) se substitue à plus de 6 000 chaufferies individuelles et évite ainsi les rejets atmosphériques de milliers de cheminées en ville.

source: FaitesLePleinD'Avenir