mardi 7 juin 2016

Les araignées ? mais elles sont beeelles !

Un excellent article d'Hegalaldia-l'Envol

Qui n’a jamais senti son cœur se soulever en discernant du coin de l’œil un mouvement furtif et angoissant le long d’un mur ou au plafond… ? Avec leurs 8 pattes, leurs multiples yeux et leur allure de créature cauchemardesque, les araignées sont probablement les animaux provoquant la réaction la plus unanime chez les humains !

– Aaaaaaaaaaah écrase laaaaaa !!!!!!
Alors comme ça, lorsque qu’un être vivant nous semble repoussant, trop différent de nous par l’aspect et les mœurs et qu’il nous fait peur, notre premier réflexe est de le mettre à mort ? Étrange n’est-ce-pas ? D’autant plus dérangeant si l’on rapporte ce genre de comportement aux interrelations dans notre propre espèce… Mais gardons-nous des comparaisons douteuses et apprenons à connaitre les bébêtes qui nous effraient, car c’est là le meilleur moyen de combattre nos phobies.

– Le saviez-vous ?
On dénombre 44 000 espèces d’araignées, dont plus de 1600 en France. Ces arthropodes font partie de la famille des arachnides, comme les scorpions, les nèpes, et… les acariens !

Elles sont majoritairement carnivores prédatrices mais il existe une espèce herbivore vivant en Amérique du sud : Bagheera Kipling. Certaines piègent leurs proies, d’autre leur courent après et d’autre encore chassent à l’affut.

Il existe autant de morphologies et de couleurs différentes que d’espèces et chacune d’entre elles a sa méthode pour faire sa place dans les écosystèmes naturels. Rien qu’en France, on peut trouver des araignées semblables à des fourmis, d’autres toutes petites mais capables de faire de grands bonds et même une espèce (la seule au monde d’ailleurs) qui vit sous l’eau ! Cette dernière fait justement partie du groupe des espèces dites « à morsure douloureuse ». AIE !! En effet, seules deux espèces françaises sont capables de traverser l’épiderme avec leurs chélicères (appareil buccal en forme de crochet), la plupart des autres n’en ayant pas la force. La première est aquatique et la deuxième ne se rencontre pas dans les habitations. (OUF !)

Il existe bien sur deux ou trois autres araignées dangereuses présentes chez nous mais qui ont été importées d’autres pays et dont la prolifération reste très localisée. La plus connue est la veuve noire, qui a déjà été observée dans le sud-est de la France.

– On dit STOP !
Alors mettons un terme aux légendes urbaines et rions au nez de nos médecins ignares qui nous expliquent que les boutons rouges sur notre peau sont dus à des morsures d’araignées et que celle-ci pondent sous notre épiderme ! Même si certaines créatures nous sont différentes en tous points aujourd’hui, nous venons tous de la même petite bactérie unicellulaire originelle.

De ce fait, même si l’évolution naturelle a fait son apparence très différente de la nôtre, tout être qui, comme nous, se bat pour la survie dans ce monde, mérite le respect.

NON AU RACISME inter espèces !

photo: wikipedia