vendredi 4 mars 2016

spermatozoïdes développés in vitro et féconds ... ça marche !

À partir de cellules souches embryonnaires de souris, des chercheurs ont généré au laboratoire des cellules ressemblant à des spermatozoïdes qu’ils ont utilisées avec succès pour une fécondation in vitro. Ces résultats ouvrent des perspectives pour le traitement de l’infertilité masculine.

Chez les mammifères, les cellules germinales (c'est-à-dire les cellules des organes sexuels : ovule ou spermatozoïde) suivent un cheminement complexe au cours du développement embryonnaire, guidées par des signaux moléculaires. À la puberté, chez les garçons, la méiose permet d’obtenir des cellules germinales haploïdes, les spermatides, qui se différencient en spermatozoïdes : c’est la spermatogenèse. Cependant, il arrive que des cellules germinales testiculaires soient incapables de réaliser une méiose pour former des spermatozoïdes fonctionnels, ce qui peut être une cause d’infertilité.

Un des objectifs des recherches en biologie de la reproduction est de recréer le développement des cellules germinales in vitro. Dans ce cadre, une étape importante a été franchie par des chercheurs chinois qui ont généré des gamètes mâles fonctionnels à partir de cellules souches embryonnaires de souris.

Cependant, les cellules générées au laboratoire n’étaient pas des spermatozoïdes complètement différenciés : il s’agissait plutôt de spermatides, les cellules haploïdes issues de la méiose qui deviennent spermatozoïdes.

Pour montrer que ces spermatides étaient fonctionnelles, les chercheurs les ont injectées dans des ovocytes de souris, par injection intracytoplasmique (ICSI), et ont transféré les embryons chez des souris femelles. Les embryons se sont développés correctement : la descendance était en bonne santé et fertile et a donné naissance à la génération suivante.

source: FuturaScience
schéma: wikipedia