samedi 9 janvier 2016

Bourdons : sexualité à zizanies !

Le cycle de vie d'une colonie de bourdons commence au printemps, quand la reine se réveille de son hibernation. Elle trouve alors un endroit où se poser et y pond ses premiers œufs, les premières ouvrières. Ces dernières prennent en charge la collecte de nourriture, la construction du nid et l'alimentation des larves alors que la reine se concentre sur la ponte et la production d'autres ouvrières. Lorsque la colonie a atteint une certaine taille, la production des ouvrières s'arrête et on commence à préparer l'avenir en produisant les futures reines et des mâles qui les féconderont. Les ouvrières n'ont pas besoin de s'accoupler pour pondre des œufs mais n'engendrent que des mâles (dont le rôle se limite à féconder les futurs reines à la fin de l'été) : cette reproduction sexuée sans accouplement avec un mâle s'appelle la parthénogenèse.

Mais quand les ouvrières bourdons commencent à pondre... elles sonnent le glas du développement paisible de la ruche. Les ouvrières deviennent alors des rivales pour la reine. Les ressources (nourriture, soins), qui sont nécessaires pour élever les larves, sont précieuses et limitées. Les ouvrières deviennent soudain très agitées, allant parfois jusqu'à se battre ou tuer les œufs des autres ...

article complet à Sciences et Avenir
photo: wikipedia