mercredi 28 octobre 2015

L'eau de la Seine climatise Paris: le saviez-vous ?

On l’ignore souvent, mais la ville de Paris abrite l’un des plus importants réseaux de froid au monde et le premier en Europe. Climespace, c’est son nom, utilise la fraîcheur de l’eau de la Seine pour livrer du froid dans toute la capitale.

A Paris, le réseau de froid a vu le jour en 1991, avec la reprise, par la société concessionnaire Climespace, de la centrale énergétique des Halles. Après d’importants travaux, elle est devenue la première centrale de production d’eau glacée de la capitale. Le réseau de froid parisien s’est ensuite développé au gré des opportunités. Aujourd’hui, Climespace compte plus de 500 clients : musées, hôpitaux, hôtels de luxe, bureaux… Comparé à des installations de climatisation autonomes, le système permet d’augmenter l’efficacité énergétique de 50 %, de réduire la consommation d’eau de 65 % et celle de produits chimiques de 75 %, tout en diminuant de moitié les émissions de CO2. Ajoutons qu’il supprime les risques sanitaires et garantit la sécurité de l’alimentation.

Le principe est celui d’une pompe à chaleur inversée. Naturellement froide, l’eau  est utilisée pour refroidir les équipements de production alimentés par électricité ou envoyée directement dans le réseau de distribution : c’est le "free cooling". Il existe neuf sites de production, dont trois en bord de Seine, et trois piscines d’eau glacée (de 1 à 5 °C). Celles-ci servent à stocker le froid pour mieux répondre aux pics de consommation.