samedi 28 juillet 2012

Casse-siphon dans le nucléaire, qu'es aquo ?

Dans chaque réacteur, une piscine est destinée à l’entreposage des assemblages combustibles dans l’attente de leur utilisation dans le cœur du réacteur, ou de leur évacuation. Les combustibles sont maintenus sous eau et refroidis en permanence par un système de circulation d’eau appelé PTR. L’eau de refroidissement est injectée au fond de la piscine par une tuyauterie.

De manière incidentelle, par exemple en cas de manœuvre incorrecte de certaines vannes ou en cas de rupture d’une tuyauterie connectée au système de refroidissement PTR, la tuyauterie d’injection pourrait aspirer l’eau de la piscine par un phénomène de siphon, au lieu d’en injecter, ce qui conduirait à une baisse du niveau de l’eau dans la piscine. Une baisse importante de l’eau conduirait à un découvrement des assemblages combustibles, qui ne seraient plus refroidis et s’échaufferaient jusqu’à être endommagés. Un orifice, appelé « casse-siphon », est aménagé dans cette tuyauterie au voisinage de la surface de la piscine pour enrayer tout amorçage d’un siphonnage.  


source : ASN