mardi 5 juin 2012

La France de l'incinération, qu'es aquo?

Le traitement de nos déchets par incinération est un vieux procédé basé sur la combustion de déchets généralement mélangés : ordures ménagères mais aussi déchets industriels banals, DASRI (déchets d’activités de soins à risques infectieux). Le procédé consiste à réduire le volume et la masse de déchets solides. Obéissant au principe de Lavoisier (« rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »), la réduction n’est qu’apparente puisque l’incinération génère des fumées (6000 m3 par tonne de déchets brûlés), des résidus solides (300 kgs de mâchefers par tonne et 40 à 80 kgs de résidus d’épuration des fumées appelés REFIOM) et des effluents liquides (traitements des fumées, trempe des mâchefers,...).

Les chiffres de l’incinération en France

  • Nombre d’incinérateurs en France (2011) : 127 (un tiers du parc européen)
  • Part des déchets municipaux incinérés en France (2009) : plus d’un tiers
  • Quantité annuelle de déchets non dangereux incinérés (2009) : 13,2 millions de tonnes
  • Volume annuel de fumées rejetées dans l’atmosphère : 67 milliards de m3
  • Quantité annuelle de mâchefers produits : 3,3 millions de tonnes

  • Quantité annuelle de REFIOM produits et mis en décharge : 500 000 tonnes

  • Rendement énergétique moyen des incinérateurs pour la production de chaleur : 30,4%

  • Rendement énergétique moyen des incinérateurs pour la production d’électricité : 11,4%
  • Rejets annuels de CO2 des incinérateurs français : équivalent en CO2 de 2,3 millions de voitures
Ne manquez pas de visiter ce nouveau site !
photo: wikipedia